Marcus Licinius Crassus, aussi connu sous le nom de Crésus est un homme politique Romain. En 60 av. JC, il est l’un des hommes les plus puissants de Rome. Commandant militaire qui a réprimé une rébellion d’esclaves, Crésus devient un orateur, un protecteur et un politicien respecté. Grâce à une combinaison de sagesse et de cruauté, il amasse la plus grande fortune de Rome. Sa richesse a même donné naissance à l’expression « être riche comme Crésus » et à transformer le nom du fleuve Pactole source de sa richesse, en synonyme de trésor ! Mais qui est ce personnage et son histoire ?

Une famille noble mais simple.

Crésus n’est pas issu d’une famille riche. Mais si sa famille vit frugalement, elle jouit d’une position sociale enviable. Son père, Publius Licinius Crésus, était consul en 97 av. J.-C., commandant honoré de la péninsule ibérique. Il meurt en 87 av. Lorsque Marius s’empara de Rome en 87, Publius est tué et le jeune Crésus survit en s’échappant en Espagne. Cette tragédie dans la vie du jeune Crésus lui offre également des opportunités. En Espagne, Il commence à bâtir son immense richesse. Dans la guerre civile qui s’ensuit contre Marius, les forces de Crésus jouent un rôle décisif et mettent fin à la guerre civile. L’implication de Crésus dans cette guerre lui apporte la gloire et l’argent.

Un esprit conquérant et sans scrupule.

En 60 av. JC, Crésus uni ses forces avec deux autres hommes : César et Pompée. Cela lui permet de former une alliance politique pour dominer Rome avec le prétendu premier triumvirat ! Riche et influent, il rejoint le triumvirat car cette alliance avec César et Pompée contribue à l’adoption de lois favorables à ses intérêts économiques et de faire ses preuves en tant que soldat et de gagner le respect réservé aux grands commandants de Rome. Un autre atout de Crésus est la main-d’œuvre qu’il asservi. Plus de 500 personnes considérées plus précieuses que ses mines d’argent ou ses terres agricoles. Certains étaient des spécialistes qualifiés, des architectes et des maçons capables de réparer et de reconstruire à moindre coût des propriétés endommagées. Après les rénovations, Crésus vendait alors les bâtiments à des prix beaucoup plus élevés !